La raviole

Raviole-Panorama.jpg

La raviole est une des spécialités de Romans. Label rouge depuis 1998, ce petit carré de pâte de farine de blé tendre et d'œufs frais enveloppe une farce préparée à base de Comté AOP affiné durant 4 mois minimum, d'œufs frais et de fromage blanc de la Drôme et de persil revenu dans du beurre. Depuis 2009, elle est aussi protégée par une Indication Géographique Protégée qui couvre 5 cantons : Romans-sur-Isère, Bourg-de-Péage, Pont-en-Royans, St Marcellin et St-Jean-en-Royans.

Une grosse est l’unité de mesure des Ravioles, et représente 3 plaques de 48 carrés. Cette unité datant du Moyen-Age correspond à une part pour une personne. Également appelée raviole du Royan ou raviole du Dauphiné, la raviole de Romans est apparue dans l'antiquité romaine sous le nom de « rissole ». Elle devient raviole à partir du XIIIème siècle. Pour le carême, la farce composée de viande était remplacée par des légumes, notamment de la rave. Au XIXème siècle elle devient populaire, la rave est alors remplacée par une farce à base de fromage, c'est un plat de fête préparé par les « ravioleuses » qui se déplacent de maison en maison. En 1935, Emile Truchet met au point la première machine à faire des ravioles. La production devient alors semi industrielle. C'est dans les années 1960 que les ravioles de Romans apparaissent sur les cartes des grands restaurateurs de la vallée du Rhône, et leur vente franchi les limites du Dauphiné.

Nos bonnes adresses :

Saint-Jean

Ravioles "Mère Maury"