Le coup de coeur de Maëlle : Escape game "The Closed"

article ESCAPE GAME.jpg

Ce week-end, mes amis et moi avons réservé une session d’escape game à The Closed, situé à quelques pas de la gare centre-ville de Valence.

Arrivés sur place, on nous fait entrer dans la salle d’accueil, aux allures de vieille maison d’époque, ce qui nous met déjà dans l’ambiance. Plutôt intimidés, nous prenons tous les 6 places sur les canapés pour écouter le maître de cérémonie qui nous donne les consignes du jeu. Un talkie-walkie nous est remis, ce qui nous permet de recevoir des consignes et indices si nous sommes en retard.

Il nous dirige ensuite vers l’entrée de la salle. Nous avons choisi la thématique du Manoir (les autres thèmes étant « Invasions alien » et « Evasion de prison »). Un squelette nous attend sur un banc et un vieux coffre nous permet de ranger nos manteaux et portables, interdits pendant l’épreuve.

En quelques mots, le maître de cérémonie nous conte l’introduction de notre jeu « C’était un 14 juillet 1932… ». Notre mission est d’élucider un meurtre… et nous voilà lancés !

Une pièce remplie d’objets, de meubles, et de multiples cadenas nous attendent ! Nous nous lançons alors dans l’exploration de la pièce à la recherche du moindre indice. Des énigmes, des casses têtes, des jeux de logiques (et des fausses pistes !) nous sont révélés au fur et à mesure. Mais qu’est-ce que c’est que ce dessin ? A quoi servent ces chiffres ? Faut-il s’en servir ? Peut-être que c’est un indice ? Le compte à rebours défile sur l’écran. A 6 joueurs, cela nous permet de nous répartir les tâches. Et dès qu’un de nous comprend comment ouvrir un cadenas, nous le rejoignons tous, excités de découvrir la suite !

Et au bout de 48 minutes de réflexion, nous ouvrons le dernier cadenas qui nous permet d’accéder au bouton qui déverrouille la salle de jeu… Nous avons réussi ! Le maître du jeu apparait alors et nous félicite, nous avons 12 minutes d’avance et nous avons trouvé le meurtrier ! Ce n’est pas le record mais nous avons fait un très bon score !

Nous récupérons nos affaires et, revenus dans le sas d’accueil, on nous demande de participer à la tradition : faire une photo souvenirs, déguisés avec des accessoires. Munis de nos chapeaux à paillette, nos perruques à dreadlocks et nos casques de gaulois, le maître du jeu immortalise ce bon moment.

Maëlle

Posté le 27 sep. 2019 à 13:52