Randonnée à la chapelle Sainte-Marguerite de Combovin

Quand j’ai envie d’une balade au pied des montagnes, je vais souvent dans le secteur de Combovin. En effet, de nombreuses randonnées de difficultés différentes sont possibles en partant du cœur du village. L’une de mes préférées est celle qui permet de monter jusqu’à la chapelle Sainte Marguerite. J’y vais assez souvent, seule ou en famille. Le départ se fait presque en face du lavoir (où il est possible de remplir sa gourde puisque l’eau y est potable) : une petite ruelle s’enfonce entre les maisons, et un panneau indique le chemin de la chapelle.
Très vite, nous arrivons au bord de la Véore, une des rivières qui coulent à Combovin. Un passage à gué permet de la traverser. Il y a aussi une petite passerelle au cas où le débit de la rivière serait un peu élevé, au moment de la fonte des neiges par exemple. Mais, je trouve que passer le gué ajoute une petite touche d’aventure à la sortie ! 

Une fois la rivière franchie, le chemin nous fait face. Entre deux champs, le sentier est bien marqué et monte à l’assaut du coteau. Rapidement, nous commençons à prendre de la hauteur. Je ne peux pas m’empêcher de me retourner régulièrement pour jeter un œil aux montagnes derrière moi et au village en contrebas. Le chemin devient plus caillouteux mais en ce début de printemps, il est bordé d’arbustes fleuris. 

Nous arrivons au carrefour du Gros Chêne, un croisement de chemins. Celui qui mène à la chapelle Sainte Marguerite part sur notre droite, tout en continuant à grimper. Les points de vue sur le vallon de la Véore et les montagnes alentours se multiplient. 
Une croix marque le sommet du coteau, la chapelle se situant sur une petite plateforme juste à côté. De là, nous surplombons la plaine de Valence et le regard porte jusqu’à la vallée de l’Isère. L’endroit est idéal pour pique-niquer ou prendre un goûter. Après avoir fait le tour de la chapelle pour admirer les différents panoramas, nous ne manquons pas de pousser la porte de la chapelle (qui est toujours ouverte) pour jeter un œil au petit oratoire. 
Mais, il est temps de redescendre, en rebroussant chemin. Depuis le carrefour du Gros Chêne, il est possible de se diriger vers la tour de Barcelonne que l’on aperçoit à travers les arbres, ou de faire une boucle en passant par les Terres Blanches pour rejoindre le village de Combovin par un autre chemin. Cette fois, nous choisissons la version courte et rentrons directement en repartant par où nous sommes montés.