Soirée dans une truffière à Romans !

Avec mes amis, nous avons décidé de découvrir la truffe, également appelé le Diamant noir ou la Tuber Mélanosporum, ce champignon méconnu bien présent dans la Drôme des collines. 
C’est à Romans, sur le côteau des Balmes à la trufficulture de la Baume Saint-Antoine, que Karine, Frank et leurs 2 chiens truffiers, Gus et Lou nous accueillent gentiment.

Karine et Frank nous présentent avec passion leur exploitation familiale, nous parlent de la truffe et ses différentes variétés selon les régions de production en France et à l’étranger. Le quartier des Balmes est le poumon vert de Romans ; l’érosion naturelle a laissé essentiellement de la molasse très calcaire, terrain indispensable au développement de la truffe noire. A la Baume Saint Antoine, ce sont 12 ha de terres qui mêlent plantations de chênes verts et blancs ou autres noisetiers présents naturellement sur les côteaux. Franck nous raconte avec délice quelques petites anecdotes…
Nous partons à la découverte de leur exploitation, sur leur terre de chênes truffiers. Ils nous expliquent que la truffe noire de la Drôme des Collines est très recherchée pour ses belles rondeurs. Un dossier IGP est en cours, et s'il aboutit, ce sera le 1er IGP pour la truffe en France. Aujourd’hui, il y a environ 500 producteurs (déclarés) en Drôme des Collines. J’apprends que c'est dans ce secteur que le cavage a débuté avec les chiens (en Dordogne c'était plutôt avec les cochons ou à la mouche). Le cavage (= action qui consiste à rechercher des truffes) a lieu de novembre à mars. Le reste de l’année, Frank et Karine transforment le produit dans leur laboratoire.

Karine nous accompagne dans la baume (mot patois qui signifie grotte), qui abrite une boutique et une salle de projection où un film conte leur histoire familiale. Elle nous explique que la température constante de cette baume permet une conservation idéale de la truffe. On fait un petit tour dans la galerie haute de 6 m qui s’étend sur une longueur de 2 km pendant que Franck lui est aux fourneaux !

Il est l’heure de passer à table ! Karine et Franck proposent un repas truffe "la Truffe du début à la faim"sur réservation.
Nous arrivons dans la partie restauration, une magnifique salle avec une décoration dans le style industriel, très sympathique. En entrée, nous avons dégusté une quiche truffée accompagnée d’une salade verte, ensuite en plat principal une brouillade aux truffes (bien copieuse) puis un demi saint-marcellin, et en dessert une glace à la truffe avec deux tranches de pogne (excellente !). Un vrai régal pour les papilles, tout cela agrémenté des commentaires de Karine et Franck dans une ambiance conviviale

Nous avons passé un moment très agréable et c’est une adresse que nous allons tous conseiller à nos familles et amis

Sur réservation au 06 03 81 48 05
Tous les mercredis, jeudis et samedis à 18h jusqu'à la fin de l'été 2020
30€/personne avec la visite et le repas truffé (1/4 vin et café compris)
www.labaumesaintantoine.com