Balade à pied à la Baume-Cornillane

Quand on me demande une idée de promenade agréable et pas trop difficile pas loin de chez moi, proche de Valence, je pense immédiatement à La Baume Cornillane. J’aime en effet beaucoup aller m’y balader : le paysage et l’ambiance y sont chaque fois différents. 
Je laisse ma voiture sur un des parkings situés à proximité de la mairie. Je jette un œil au temple avec son joli toit en tuiles vernissées. Puis, je longe l’école pour monter en direction du château des Cornillans. Le chemin se rétrécit juste avant de déboucher dans les ruines de l’ancien village médiéval. Généralement, c’est là que mon imagination commence à se mettre en route. Il faut dire que les lieux sont idéaux pour donner envie de raconter des histoires épiques ! D’ailleurs, les enfants ne s’y trompent pas et ont vite fait de s’imaginer chevaliers, princesses ou magiciens.

En continuant l’ascension, j’arrive au pied de l’ancien donjon. De nombreux vestiges de murs du château permettent de se rendre compte de la taille qu’il avait au Moyen-Âge quand il appartenait à la puissante famille des Cornillans. Avant d’explorer les ruines du château, j’aime bien aller jusqu’aux Roches de la Pangée. En effet, c’est à La Baume Cornillane qu’a été situé le centre de la Pangée, cet antique continent unique. Et quelques rochers aux formes bien particulières en seraient les ultimes témoins. Je m’engage donc sur le chemin qui suit la ligne de crête. Le point de vue sur la plaine de Valence avec les monts d’Ardèche à l’horizon est toujours superbe.

Selon le temps dont je dispose, je continue plus ou moins loin sur ce chemin après avoir dépassé le plus grand des rochers. Quand je reviens sur mes pas, le point de vue permet d’admirer ensemble les roches de la Pangée et le donjon, créant un joli parallèle entre ce que la nature a fabriqué et ce que les hommes ont construit. 

De retour dans les vestiges du château, je prends mon temps pour admirer la montagne de la Raye qui domine l’ensemble du paysage. Je l’aime saupoudrée de neige en hiver ou flamboyante en automne. Si on fait un peu attention, on arrive aussi à repérer la Grotte de la Dame et la cascade qui se trouve à côté (c’est d’ailleurs une autre jolie balade à faire à La Baume Cornillane, soit en prolongement de la promenade au château, soit de façon indépendante). 

J’aime bien aller jusqu’à la table d’orientation, située juste à côté du donjon. De là, on domine complètement le village de La Baume Cornillane mais aussi l’ensemble de la plaine de Valence et les collines au sud de celle-ci. Chaque saison a des couleurs différentes, et je n’arrive pas à en avoir une préférée ! L’endroit est aussi parfait pour sortir le thermos de café, pique-niquer ou prendre un goûter face au paysage.

Pour repartir, je choisis de descendre par un côté différent de celui par lequel je suis arrivée. En contrebas du château, un petit arboretum a été planté qui me permet un petit voyage botanique. J’y flâne un moment puis je contourne la butte pour retrouver le village médiéval, et le chemin qui me ramène au cœur du village de La Baume Cornillane.