Promenade le long des canaux de Valence

Quand je suis arrivée à Valence, on m’a très vite parlé des canaux qui permettent une promenade en pleine nature sans sortir de la ville. Après être allée une première fois les découvrir, je suis tombée sous le charme, et je reviens régulièrement me balader sur les berges verdoyantes.

Il est bien sûr possible de les trouver en comptant sur le hasard, ce que je faisais au début. Mais le mieux est de se procurer à l’office de tourisme le petit plan qui répertorie les canaux et surtout ceux qui sont accessibles . En effet, beaucoup sont situés sur des propriétés privées. 

Si on trouve des canaux dans différents quartiers de la ville, c’est dans le quartier de Châteauvert qu’il y en a le plus à ciel ouvert. Nous avons choisi de faire une petite boucle autour du parc de Châteauvert afin de profiter tranquillement des lieux en cette fin de matinée. 

Je ne peux pas venir dans ce parc sans aller jeter un œil à la source située au bout de la zone humide de Châteauvert. A cet endroit, un petit chemin se faufile sous le couvert des arbres le long du canal de la Grande Marquise. Le bruit du vent dans les feuilles et de l’eau qui s’écoule se joignent au tableau pour un instant de relaxation.
Après ce crochet, nous suivons le circuit des canaux de Châteauvert en direction de la zone humide de Laprat. Des pontons de cheminements permettent de s’aventurer au cœur de celle-ci sans risquer de l’abîmer… ou de se mouiller les pieds ! En effet, si en ce mois de juillet, les lieux sont plutôt secs, ce n’est pas le cas tout au long de l’année. Ce milieu naturel est habité par une faune variée. Au printemps, on y entend le chant des grenouilles. Cette fois, ce sont les libellules que nous prenons plaisir à observer.

Nous continuons ensuite notre balade en suivant le parcours du plan. Nous découvrons quelques tronçons que nous ne connaissions pas encore. De vieux osiers apportent un ombrage bienvenu et, si nous n’apercevions pas les habitations, nous aurions du mal à croire que nous sommes encore en ville… 

Nous finissons par rejoindre des secteurs plus urbanisés où les berges du canal ont été aménagées au fil du temps. Nous découvrons d’anciens lavoirs, ainsi que des vannes permettant la gestion du flux du canal pour alimenter en eau les parcelles voisines. Nous revenons au parc de Châteauvert où il est possible de faire une pause, soit à l’ombre des arbres soit sur les vastes pelouses. Les enfants peuvent aller s’amuser dans les jolies structures de jeux. Pour notre part, nous récupérons notre pique-nique et nous installons à une des nombreuses tables disponibles.
En regardant le plan, nous notons qu’il faudrait qu’une prochaine fois, nous allions explorer les canaux du quartier du Grand Charran pour changer de ceux de Châteauvert.