L'incontournable raviole

La raviole est une spécialité du Dauphiné constituée de carrés de pâte farcie qui, au fil des années, ont eu diverses garnitures. Elles ressemblent aux raviolis italiens, mais ce ne sont pas des raviolis ! Ce sont leurs cousines. Et oui, la grande différence c’est leur taille : elles sont beaucoup plus petites. A ne pas confondre donc !

Histoire de la raviole

Leur histoire débute lors de la période romaine, la raviole était alors composée de viande et de légumes servie lors du carême. Au fil des siècles la recette a bien évolué pour donner place à une petite pâte végétarienne au fromage et plutôt populaire.

Au XIX siècle, les ravioles sont préparées par des spécialistes, les « ravioleuses », lors des repas de fêtes, qui passent de maison en maison afin de les préparer. L’une des plus connues est la Mère Maury , qui en a fait sa propre marque, et qui fut certainement la première à servir des ravioles à ses clients dans son café au cœur de Romans sur Isère.

Composition de la raviole

Sa pâte très fine est composée de farine de blé, d’œufs et d’huile. Mais ce qui donne toute la saveur à la raviole, c’est le choix de la garniture. Comté AOC, fromages frais ou herbes aromatiques, j’aime varier les plaisirs !

Une spécialité locale raffinée

On les trouve dans des grands restaurants du coin. Une valeur sûre pour apprécier toute leur saveur !

La raviole dispose depuis maintenant plusieurs années du Label Rouge. C’est un signe officiel garantissant aux consommateurs la qualité supérieure du produit grâce à un cahier des charges exigeant sur les étapes de la production et transformation.

Elles bénéficient également de l’appellation Indication Géographique Protégée depuis 2009. Pour en bénéficier, les ravioles du Dauphiné doivent être fabriquées dans une zone bien précise de la région, entre Romans et Saint-Marcellin.

Recette de la raviole

On peut préparer les ravioles soi-même, il n’y a pas plus simple. Il suffit d’aller faire un tour dans les supermarchés au rayon pâtes fraîches pour déguster les ravioles Saint-Jean . Je les fais juste cuire dans un bouillon pendant 1 minute et c’est prêt ! C’est la façon la plus facile et conventionnelle de les manger. Et en plus c’est rapide. On peut aussi les cuisiner selon ses envies et les agrémenter de différents ingrédients.
Mais les ravioles sont tout aussi délicieuses quand on les fait frire. Une autre façon de les cuisiner. Elles accompagnent idéalement les petits lardons, les tomates cerise et les toasts de chèvre chaud de ma salade composée. Un pur délice !

Préparation de la raviole

Cela demande un peu plus de temps de préparation mais le must, c’est le gratin de raviole ! Je les mets dans un plat avec de la crème. Je rajoute d’autres ingrédients suivant mes envies : St Marcellin, bleu du Vercors, morilles, cèpes, saumon, légumes, jambon cru, parmesan… on peut varier les saveurs à l’infini ou presque ! Je les préfère fondantes au milieu et légèrement grillées et croquantes au-dessus.

Pour finir, il faut savoir que les ravioles dans le commerce sont souvent présentées sous formes de plaques. Facile d’utilisation pour une cuisson à l’eau, elles sont plus difficiles à séparer si on souhaite les faire frire ou les présenter dans le plat à gratin.

Mon astuce : les congeler, elles deviennent alors beaucoup plus faciles à détacher.

Et vous avec quoi vous aimeriez les manger ?