Hotel de Ville de Bourg de Péage (ex Cloître des Minimes)

Hotel de Ville de Bourg de Péage (ex Cloître des Minimes)

Address

Rue du Docteur Eynard

BOURG-DE-PÉAGE

Contact

Languages spoken

  • French

Description

Bien avant d’abriter les Services de la Commune, ce bâtiment était à l’origine… un Monastère !
Ce n’est qu’à partir de 1791 que le couvent abrite les premiers Services Municipaux : un Secrétaire de Mairie, un Concierge, un Tambour et un Apprêteur.

En 1614, trois Moines de l’ordre des Minimes s’installent à Bourg de Péage. Ils achètent un terrain face au temple (aujourd’hui disparu), avec une seule idée en tête : Bâtir un Monastère et une Eglise pour contrebalancer l’influence croissante des Huguenots.
L’édification débute en 1621. Une fois achevé, le Monastère se composait notamment d’un Couvent, d’un Cloître, d’une Eglise, d’un Hospice et de Six Chapelles.
Ce n’est qu’à partir de 1791 que le couvent abrite les premiers Services Municipaux : un Secrétaire de Mairie, un Concierge, un Tambour et un Apprêteur.

Le Cloître a été intégré dans les aménagements successifs et la plupart des éléments ne sont plus apparents.
Les Escaliers de la Mairie servirent de décors dans le film " de Mayerling à Sarajèvo " de Max Ophuls en 1939 pour leur ressemblance avec les édifices de la Ville Bosniaque étrange coïncidence, au moment où les acteurs jouent la scène de l'attentat de l'Archiduc, la deuxième guerre mondiale éclate....

Dans les années 1960, d’importants travaux sont entrepris : l’ancien Hospice (situé à l’arrière) est modernisé et devient une véritable maison de retraite. L’Eglise quant à elle (située à droite du bâtiment face auquel vous vous trouvez) est détruite en 1969 pour laisser place à l’époque à une banque.

Même si la vocation Religieuse du site a aujourd’hui disparu, les Minimes ont tout de même laissé leur nom à la place et la Maison de Retraite.

Location